Recherche professeurs de français... un peu partout

Modérateurs : Michel, Marc Beaufrère, Varlet

Avatar de l’utilisateur
Marc Beaufrère
Administrateur
Messages : 521
Inscription : lun. 07 janv. 2013, 13:54
Localisation : Carrouges (Orne)
Contact :

Recherche professeurs de français... un peu partout

Message par Marc Beaufrère » sam. 31 août 2019, 12:38

Le français est la deuxième langue enseignée dans le monde après l'anglais, et la demande en professeurs de français ne cesse d'augmenter (au Canada, en Afrique sub-saharienne, en Afrique du Nord / Moyen-Orient), à tel point qu'il commence à y avoir une pénurie sur tous les continents.

En Afrique sub-saharienne, le faible salaire de nombreux professeurs explique cela.
D’ici 2020, 180.000 d’enseignants de langue française manqueront à l’appel, notamment en Afrique, d’après l’Unesco.
(source : TV5 Monde)

Dans ce contexte, le gouvernement français a décidé de débloquer 25 millions d'euros pour l'enseignement du français à l'étranger. Jean-Yves Le Drian souligne : «Nous devons consolider nos instruments de diplomatie d’influence», a fait valoir jeudi le ministre pour justifier cet investissement. «Il n’y a plus aujourd’hui de ‘‘soft power’’ [NDRL : pouvoir de convaincre / mot à mot : puissance douce]. On est partout, si vous permettez l’expression, dans le ‘‘hard’’ [NDRL : pouvoir de contraindre / mot à mot : puissance dure]», a développé Jean-Yves Le Drian. «J’en suis de plus en plus convaincu: la culture, l’information et le développement sont bien les nouveaux attributs de la puissance». (Source : Le Figaro)

C'est un premier pas, mais cela sera-t-il suffisant ? Ne pourrait-on pas envisager d'agir à une autre échelle (réunion informelle de pays francophones / OIF) ?

En parallèle, le Canada voit augmenter sa demande de cours en français :
On compte aujourd'hui jusqu'à 650 écoles francophones d'une côte à l'autre, qui accueillent plus de 160 000 élèves.
La concurrence vient aussi des conseils scolaires anglophones, cinq fois plus nombreux, qui offrent eux aussi une éducation en français. Ils proposent notamment le programme "French immersion", dans lequel on enseigne sciences, maths et art en français et ce, dès la maternelle. Aujourd'hui, 430 000 élèves sont concernés, soit dix fois plus que dans les années 2000. "Les anglophones pensent de plus en plus que le bilinguisme est un atout pour l'avenir de leurs enfants, affirme Laurie French, présidente de l'Association des conseils scolaires de l'Ontario.
Source : L'Express.fr

Sources :
Paris débloque 25 millions d’euros pour l’enseignement du français à l’étranger, Le Figaro, 30 août 2019
Et si les professeurs de français venaient à manquer dans le monde ?, TV5 Monde, 31 juillet 2016
Le Canada à la recherche de profs francophones, L'Express.fr, 10 septembre 2018
"Une langue, c’est un dialecte qui possède une armée, une marine et une aviation" - attribué à Lyautey

Répondre

Revenir à « Enseignement »