RP 57 Michel : Possible instrumentalisation de l'OIF

Modérateurs : Michel, Marc Beaufrère, Varlet

Avatar de l’utilisateur
Michel
Messages : 390
Inscription : sam. 26 janv. 2013, 16:09
Contact :

RP 57 Michel : Possible instrumentalisation de l'OIF

Message par Michel » mer. 01 mai 2019, 23:46

-
Une explication possible de l’élection de Louise Mushikiuabo :
« Dans le cas franco-rouandais, le soutien de la France à la candidature de Louise Mushikiuabo s’explique géopolitiquement par la volonté française de tempérer les accusations de complicité dans le génocide de 1994, pour se rapprocher du Ruanda et ainsi s’en servir comme tête de pont pour retrouver son influence perdue dans la région. »

Alors que pour la mandature précédente, Zakri Blé Damonoko Anicet fournit cette explication :
« On serait donc tenter de se demander si le soutien de la France à la candidature de Michaëlle Jean cette année-là, n’avait pas pour condition la ratification par le Canada de la COP21 sur le climat à Paris, quand on sait que cette ratification était très importante pour l’Elysée. »

Libre Afrique du 26 Octobre 2018 :
http://www.libreafrique.org/ZAKRI-OIF-i ... -la-france

Zakri Blé Damonoko Anicet est étudiant en Master de Droit Public à l'Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest, Abidjan.

Pour l’actuelle Secrétaire générale ainsi que pour son pays, je respecte l’orthographe française, qui n’a pas été utilisée dans le texte original.
Lao-Tseu, repris par Lénine, puis par Churchill : Là où il y a une volonté, il y a un chemin.
Michel Godet : La bonne prévision n'est pas celle qui se réalise mais celle qui conduit à l'action pour, éventuellement, empêcher qu'elle ne se réalise.

Répondre

Revenir à « Francophonie institutionnelle »