La traduction simultanée: utopie aujourd'hui,réalité demain?

Modérateurs: Michel, Marc Beaufrère, Varlet

La traduction simultanée: utopie aujourd'hui,réalité demain?

Messagepar Varlet » Jeu 09 Mai 2013, 09:34

Dans cet article , j'utiliserai l'expression «  traduction simultanée » pour désigner des traductions très rapides , en temps réel (!) ou presque pour la distinguer de la "traduction instantanée"

Plusieurs réflexions actuelles amènent à réviser nos préjugés sur la traduction simultanée . Ainsi , Jacques Attali prévoit-il son avènement (voir sur le site Lefrançaisenpartage ) dans un avenir assez proche. Il l'appelle d'ailleurs de tous ses vœux car , dit-il , il en va de la survie de nombreuses langues peu parlées dans le monde . D'autres , notamment des linguistes , la considèrent plutôt comme une menace de « babélisation » accrue du monde car les peuples risquent de se replier sur eux-mêmes , leur culture , leur langue puisqu'ils n'auront plus besoin d'apprendre une langue étrangère. A ces dernières personnes, on pourrait répliquer que les deux phénomènes – retour vers soi-même et ouverture vers les autres – ne sont pas incompatibles et peuvent être concomitants.
Dans tous les cas , on pressent que des avancées majeures sont attendues dans un temps pas si éloigné....Et pourtant , que d'obstacles n'ont-ils pas été soulevés pour nous faire penser que la traduction simultanée resterait à jamais une utopie !


Le premier est qu'un mot est souvent polysémique:il peut avoir plusieurs sens .Seul le contexte permet à coup sûr d'en choisir un et d'exclure les autres . La traduction simultanée serait donc sujette à des non-sens ! Pourtant , il n'est pas absurde d'imaginer un logiciel repérant certains mots-clés (le contexte) et proposant ainsi la traduction exacte d'un mot polysémique.

Ainsi , je veux traduire en français : Ich will morgen sport treiben. ( littéralement : je veux demain sport exercer→ Je veux faire du sport demain.)
En allemand , treiben a plusieurs significations mais repérer le mot « sport » permet de trouver la traduction exacte , ici « faire »

Est-il si insensé d'imaginer un superlogiciel capable de repérer des mots-clés , même dans des situations plus complexes que celle décrite ci-dessus et de proposer par la suite une traduction exacte ?


La deuxième contradiction souvent présentée est qu'il peut y avoir plusieurs styles de traductions .

Ainsi , voici différentes traductions d'un même passage du petit soldat de plomb :

«  Alors , il pensa à la ravissante petite danseuse qu'il ne reverrait plus jamais , et à ses oreilles , tinta la chanson : Tu es en grand danger, guerrier ! Tu vas souffrir la malemort ! »

«  Il pensa à la jolie petite danseuse qu'il ne reverrait plus jamais … Un chant militaire tinta à ses oreilles :Danger, danger , guerrier ! Tu vas subir la mort ! »

«  Il pensait à la délicieuse danseuse qu'il ne reverrait certainement plus jamais , et les paroles d'une vielle chanson vinrent frapper ses oreilles : Va, va de l'avant ! Demain , tu mourras sûrement ! »

D'autres versions étaient aussi proposées. Laquelle serait choisie par un logiciel  de traduction? Cet exemple, littéraire , pourrait tout aussi bien s'appliquer à certaines conversations « précieuses »de la vie courante.. .
Avant de répondre , remarquons que dans la majorité des discussions entre personnes , le style de phrases est loin d'être littéraire ou précieux. Les constructions de phrases dans une langue donnée obéissent à des régularités ,reconnues par la grammaire ,et il n' y aurait donc pas d'obstacles majeurs à une traduction simultanée dans la plupart des cas.
Si une personne cite une référence littéraire connue, soit cette référence serait en mémoire dans le logiciel et une traduction parmi d'autres serait choisie soit elle ne l'est pas (car elle serait non référencée ) et le logiciel se tairait ou proposerait une version approchée . Ce dernier cas de figure s'appliquerait également si une création littéraire avait lieu « sur le moment ».On atteint ici les limites de la traduction simultanée mais n'oublions pas encore une fois que les conversations littéraires ou poétiques ne concernent qu'une infinitésimale partie de nos conversations quotidiennes ! Sans compter qu'une meilleure compréhension des mécanismes de la pensée alliée à un progrès des techniques informatiques pourraient aboutir à la création de logiciels ou machines « super intelligentes » , capables de résoudre ces problèmes. .. et en créer d'autres (place de l'Homme dans un tel monde, légitimité de la traduction …) !

Autre obstacle souvent évoqué : la place des mots dans la phrase et la construction des phrases , souvent différentes d'une langue à l'autre. Par exemple , en allemand , dans une subordonnée , le verbe se trouve rejeté tout à la fin et une traduction mot à mot instantanée nuirait à une bonne compréhension. Ainsi , traduisons la phrase :

Er sagt , dass er mir einen Brief geschrieben hat .

Mot à mot , cela donne : Il dit qu'il à moi une lettre écrit a soit en bon français:Il dit qu'il m'a écrit une lettre.

Une compréhension correcte implique que la phrase soit terminée avant qu'elle soit traduite. Quand la traduction simultanée sera au point ,il faudra donc s'habituer à voir notre interlocuteur muet à la fin de son intervention alors que le logiciel continue de traduire! Cela pourrait -il être un problème? Pour les non-anglophones , peut-être pas. Mais , quand l'on constate que les Américains , et dans une moindre mesure les autres habitants des pays anglophones, ne supportent pas de voir des films où les acteurs ne s'expriment pas directement en anglais ou même avec l'accent américain , ou que des savants américains refusent d'écouter la traduction d'un savant non-anglophone qui aurait l'outrecuidance de ne pas parler en anglais , on peut s'attendre à une opposition. Cette opposition sera-t- elle assez puissante pour remettre en cause les progrès de la traduction simultanée ?

La traduction simultanée ne peut donc être instantanée... du moins , peut-être dans un premier temps !Mais pour intégrer cette idée révolutionnaire d' avènement de la « traduction instantanée » ,il nous faut sortir de nos représentations habituelles de la réalité et de nos schémas de pensée , pour plonger dans un monde que nous commençons seulement à appréhender par le biais d'internet , des mondes virtuels et par ce qu'on appelle la réalité augmentée.
La réalité augmentée consiste à regarder , vivre , ressentir la réalité ,en y intégrant des informations supplémentaires : textes, vidéos , photos , sons se mêlent à votre vision du monde. Ces données sont acheminées à l'aide de capteurs intégrés par exemple dans des lunettes, des habits ,etc …, connectés à des bornes réparties sur un territoire donné.Des prémisses de lunettes intelligentes commencent d'ailleurs déjà à émerger des laboratoires.
Pour mieux comprendre ce que peut être un tel monde, bientôt aussi familier pour nos descendants que l'est notre monde pour nous , tournons-nous vers la science-fiction et plus particulièrement , vers Vernor Vinge , auteur américain réputé. On lui doit ,entre autres , Un feu sur l'abime , superbe opéra de l'espace, Au tréfonds du ciel , ou bien encore , La captive du temps perdu,qui décrit une enquête policière sur un crime commis quelques ...millions d'années auparavant!
Vernor Vinge se tient très au fait des dernières tendances technologiques et de leurs répercutions dans notre futur proche. Un de ses derniers romans , Rainbows end nous intéresse ici plus que les autres car il décrit un monde , très proche du nôtre , occupé par la réalité augmentée . Dinosaures , villes ou décors imaginés , jeux divers , messages personnels ou publicitaires se superposent d'un seul clic à votre vision et votre expérience du monde réel , avec une netteté et un réalisme hallucinants . Dès lors, pourquoi ne pas imaginer , pour en revenir à la traduction instantanée, un avatar de votre interlocuteur (avatar est ici pris dans un sens neutre , absolument pas péjoratif ), projeté sur ce dernier et qui le « remplace »pendant le moment de traduction ? Les relations de temps et d'espace n'étant plus les mêmes dans une réalité augmentée ,l'illusion d'une traduction instantanée pourrait enfin être réalisée. Mais cela sera-t-il encore considéré comme une illusion par des gens familiers de ces opérations , qui leur paraitront aussi naturelles que la réalité ?
Varlet
 
Messages: 176
Inscription: Jeu 10 Jan 2013, 12:51
Localisation: Chantraine ( Vosges )

Re: La traduction simultanée: utopie ou réalité ?

Messagepar Michel » Mar 14 Mai 2013, 18:28

Oui, la traduction automatique des conversations est en marche, en particulier dans les téléphones portables. Je parle à mon interlocuteur dans le téléphone et lui reçoit une voix robotique qui traduit mes paroles. Le procédé n'est pas encore tout à fait au point selon certains mais devrait être complètement fonctionnel d'ici peu de temps. Par comparaison, les applications de dictée vocale qui traduisent des paroles en texte rivalisent aujourd'hui avec les dactylographes professionnels. Ces logiciels font déjà des accords grammaticaux ou en tout cas proposent des alternatives (achevé, achevée, achevés ou achevées par exemple).

Il en sera de même bientôt pour les applications de traduction.
La suite ici : http://lavoixfrancophone.org/la-traduction-simultanee-utopie-aujourdhuirealite-demain/
Lao-Tseu, repris par Lénine, puis par Churchill : Là où il y a une volonté, il y a un chemin.
Michel Godet : La bonne prévision n'est pas celle qui se réalise mais celle qui conduit à l'action pour, éventuellement, empêcher qu'elle ne se réalise.
Avatar de l’utilisateur
Michel
 
Messages: 375
Inscription: Sam 26 Jan 2013, 16:09


Retourner vers Géopolitique et francophonie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité