Page 1 sur 1

Sur l'assimilation des francophones au Canada

MessagePosté: Sam 09 Juin 2018, 08:43
par Marc Beaufrère
Voici un article de Jean-Benoît Nadeau bien intéressant. Il relaie une étude de Shana Poplack, professeure à l’Université d’Ottawa, sur les emprunts. Ce qui en ressort, c'est que les emprunts ne sont pas le premier pas d'une assimilation de la population francophone. Il existe bien sûr des emprunts, mais le parallèle est fait avec l'anglais : la population en Angleterre ne parle pas français mais parle toujours un anglais qui a intégré 1/3 de mots d'origine française. Le risque des emprunts existe cependant, c'est celui d'une créolisation, et par conséquence, d'un éloignement du français canadien des autres français. Ce risque est-il important ?

L'article : La fausse menace