Notation des dissertations françaises

Pour faire part d'observations, de réflexions, ouvrir le débat.

Modérateurs: Michel, Marc Beaufrère, Varlet

Notation des dissertations françaises

Messagepar Sergent » Mar 10 Mar 2015, 16:05

Depuis cinquante ans au moins, et de plus en plus, les mathématiques occupent une place abusivement prépondérante dans la formation de la jeunesse. Cette distorsion pourrait être corrigée, si les professeurs de français se décidaient enfin à prendre au sérieux leur fonction de sélection, sans abandonner pour autant leur mission principale, qui est d'éveiller les intelligences. Leurs notes sont si subjectives et si groupées autour de la moyenne, que les élèves trouvent plus "payant" de travailler les mathématiques plutôt que le français, bien que celui-ci conserve souvent un fort coefficient dans les examens et les concours.
Mais quels critères adopter ? J'en propose deux et seulement deux : la clarté et la vérité.
La clarté : l'adoption de ce critère suppose que l'on prenne comme base la phrase de Rivarol :"ce qui n'est pas clair n'est pas français", et non celle de Gide :"Je hais ceux qui disent obscurément les choses claires et ceux qui disent clairement les choses obscures". Toute phrase dont le sens n'est pas clair devrait être considérée comme fautive, au même titre que les "non-sens", les "mal dit" et les "impropriétés" dans les versions latines.
La vérité : c'est le point le plus délicat. On criera au scandale : de quel droit les professeurs s'attribueraient-ils un magistère infaillible pour distinguer le vrai du faux ? Il ne devrait pas pourtant être impossible de trouver un juste milieu entre un excès de libéralisme - à chacun sa vérité" - et un autoritarisme intolérant - je n'admets que ma propre interprétation. Les professeurs de lettres trouvent bien ce juste milieu quand ils corrigent une version latine. Toute phrase qui ne serait pas "vraie" devrait être considérée comme fautive au même titre que le "contresens" en latin.
Sergent
 
Messages: 1
Inscription: Dim 08 Mar 2015, 20:28

Re: Notation des dissertations françaises

Messagepar Zapata » Sam 21 Mar 2015, 16:21

-
Que les notes soient subjectives et groupées autour de la moyenne n'a rien à voir avec une notation dite objective : les président de jurys demandent simplement au correcteur soit de ne pas mettre des notes trop basses, soit de remonter ses notes si la moyenne, dans une première analyse, est trop faible.

Quels critères adopter ? Clarté et la vérité sont des notions qui peuvent très bien être quantifiées. La plupart des professeurs de lettres aujourd'hui, et même certains en philosophie, utilisent des barèmes. Dans une introduction, par exemple, dotée de trois points, il est coutume de noter l'accroche sur un point, l'énoncé clair de la problématique sur un point et l'annonce du plan, également sur un point. De même pour la conclusion, de même pour le développement pour lequel, par exemple on pourra quantifier la valeur du cheminement logique, le recours aux références etc.

Je suis bien d'accord avec le fait que certains professeurs pratiquent toujours une notation impressionniste, incompréhensible pour la plupart des élèves et à l'origine d'un sentiment d'injustice.

« Toute phrase dans le sens n'est pas clair devrait être considérée comme fautive » : effectivement les phrases incompréhensibles ou susceptibles de produire un sens ambigu nuisent à la qualité du raisonnement ; la note sur l'argumentation va s'en trouver diminuée ; la valeur relative au style peut également être affectée.
Il n'est pas possible néanmoins de noter une dissertation littéraire, économique, historique ou philosophique, comme une version latine. Dans la version latine, le texte d'origine fait autorité et l'élève n'est noté que sur ses compétences linguistiques. Dans une dissertation, le professeur s'attend à un contenu qui doit être apprécié.
Bien sûr, si la forme est tellement fautive que le fond devient plus ou moins incompréhensible, alors, logiquement, la valeur de la copie ne devrait pas dépasser quelques points.
Porfirio Díaz : Pobre México ! Tan lejos de Dios y tan cerca de los Estados Unidos.
Avatar de l’utilisateur
Zapata
 
Messages: 12
Inscription: Lun 02 Mar 2015, 19:55


Retourner vers Débats et réflexions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron