Interview de M. Montenay : questions

Pour faire part d'observations, de réflexions, ouvrir le débat.

Modérateurs: Michel, Marc Beaufrère, Varlet

Interview de M. Montenay : questions

Messagepar Julien » Jeu 26 Fév 2015, 19:13

Bonjour,

Je vais avoir l'occasion de rencontrer M. Montenay, co-auteur, avec Damien Soupart, de La langue française : une arme d'équilibre de la mondialisation. Dans le cadre de cette entrevue, j'aurais l'occasion de lui poser des questions sur le livre et sur l'articulation entre la Francophonie et l'économie. Cette entrevue fera l'objet d'une publication sur le carnet numérique du site.

Si vous avez des questions, que ce soit sur le livre, sur le thème de l'économie ou sur la Francophonie en général, c'est l'occasion de vous exprimer.
Je ferais une compilation des questions les plus intéressantes.
Avatar de l’utilisateur
Julien
Administrateur
 
Messages: 86
Inscription: Ven 04 Jan 2013, 00:08

Re: Interview de M. Montenay : questions

Messagepar Michel » Ven 27 Fév 2015, 01:10

-
1/ À propos des effets pervers des télésatellitaires, comment voit-il l'avenir ? Y-a-t-il des éventualités pour que nous nous dirigions vers un état officiellement bilingue (français et arabe) et officieusement trilingue (français anglais arabe) ?

2/ Y. Montenay, par ses livres, ses conférences, ses interventions a-t-il déjà eu des retours d'expérience positive sur la nécessité de ne pas toujours passer par le tout anglais dans le monde des affaires ?

3/ Quelle est l'avenir de l'OIF selon lui ? Est-ce que cette organisation va continuer sa course sur le mode de l'immobilisme ?

4/ Pourquoi ce chapître sur le "français militaire" (Damien Soupard) ? Le français militaire est-il vraiment une catégorie linguisitque à part (hormis le vocabulaire, je ne vois pas) ?

5/ Les deux auteurs ne s'étendent pas suffisamment sur les qualités intrinsèques de la langue française comme structure d'explication et vision singulière du monde. Est-ce qu'Yves Montenay pourrait donner en quelques phrases les raisons pour lesquelles le français, à ses yeux, a des qualités dans l'absolu ?

6/ Et les plate-formes téléphoniques dans tout le Maghreb ? Il y a là une véritable opportunité de développer par le haut les compétences linguistiques. Entre travailler à la chaîne sur des Renault à Tanger, et répondre au téléphone pour Orange à Tunis, il y a une différence qualitative.
Lao-Tseu, repris par Lénine, puis par Churchill : Là où il y a une volonté, il y a un chemin.
Michel Godet : La bonne prévision n'est pas celle qui se réalise mais celle qui conduit à l'action pour, éventuellement, empêcher qu'elle ne se réalise.
Avatar de l’utilisateur
Michel
 
Messages: 370
Inscription: Sam 26 Jan 2013, 16:09

Re: Interview de M. Montenay : questions

Messagepar Marc Beaufrère » Ven 27 Fév 2015, 08:47

1) d'après vos observations et connaissances, quels sont les endroits de l'Afrique francophone où le basculement au français langue maternelle se fait ?
2) Pensez-vous que la politique linguistique de Michelin soit transposable à d'autres entreprises françaises ?
3) Pensez-vous que le français puisse faire son retour au sein des instances européennes, et à quelles conditions ?
"Une langue, c’est un dialecte qui possède une armée, une marine et une aviation" - attribué à Lyautey
Avatar de l’utilisateur
Marc Beaufrère
Administrateur
 
Messages: 469
Inscription: Lun 07 Jan 2013, 13:54
Localisation: Carrouges (Orne)

Re: Interview de M. Montenay : questions

Messagepar Michel » Lun 02 Mar 2015, 13:39

-
Yves Montenay n'est pas un décliniste (ou un déclinologue).
Peut-il préciser sa position de façon argumentée ? Comment s'organise sa vision des choses ?
Lao-Tseu, repris par Lénine, puis par Churchill : Là où il y a une volonté, il y a un chemin.
Michel Godet : La bonne prévision n'est pas celle qui se réalise mais celle qui conduit à l'action pour, éventuellement, empêcher qu'elle ne se réalise.
Avatar de l’utilisateur
Michel
 
Messages: 370
Inscription: Sam 26 Jan 2013, 16:09

Re: Interview de M. Montenay : questions

Messagepar Varlet » Lun 02 Mar 2015, 16:18

Mes questions porteront plus sur l'économie:

- Le franc CFA semble un frein au développement de beaucoup de pays francophones africains : pourquoi continuent-ils de l'utiliser? Quels sont les avantages et inconvénients de cette monnaie ?
- Pourquoi les pays africains anglophones se développent-ils mieux et plus vite que les francophones ?
- Le MEDEF et les entreprises françaises, canadiennes ne semblent pas s'intéresser au développement de l'Afrique francophone : impression ou réalité ? Que faire pour améliorer cela ?
Varlet
 
Messages: 159
Inscription: Jeu 10 Jan 2013, 12:51
Localisation: Chantraine ( Vosges )


Retourner vers Débats et réflexions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron